Un blocus attire l'attention sur la situation des psis

Note de la rédaction – Le rapport de Net-7 suivant est utilisé avec la permission de l’un des organisateurs du blocus, Riis. Ce rapport est donc subjectif, mais il détaille les événements du blocus. Net-7 ne peut être tenu responsable pour la précision ou l’authenticité de ce rapport.

Le samedi 14 décembre a vu le premier coup porté à InfinitiCorp par des pilotes indépendants. Un groupe de pilotes soutenus par le parti du Boycott pour la Fin du Commerce des Psis dans la Compagnie, entrèrent et firent le blocus de Cygni 61.

Le but principal de cette série de blocus était d’alerter l’opinion publique de la misère de la race d’esclaves connue sous le nom de psis, dont la résidence principale est la planète aride Aganju. Deux buts secondaires étaient l’élimination des vaisseaux de maintien de l’ordre d’InfinitiCorp, les bien-nommés Bruisers ("contusionneurs") et Paladins, et la mise hors-service des vaisseaux marchant transportant du minerai en provenance d’Aganju. Un dernier but était de faire le blocus de la porte de Tau Ceti vers 61 Cygni, et de demander à tous les pilotes entrant la teneur de leur cargaison.

Tous ceux qui ont étés impliqués pensent que le blocus s’est bien passé. Deux sessions de barrages furent organisées, l’une ayant lieu à 6h, heure du Pacifique, et l’autre à 18h.

Le déroulement de ces deux barrages fut quelque peu différent, comme voici :

Connaissant le faible nombre de pilotes présents à cette heure matinale, l’organisateur de l’événement, le fondateur du Boycott Riis Tannis, engagea un groupe de mercenaires pour effectuer le blocus de 6h du matin. Alors que 4 membres de la Compagnie (Riss, Ampere, Rydell et Perterabo) barrèrent la porte, demandant leur cargo et leurs intentions à tous ceux qui passaient, la guilde connue sous le nom de « Ordre de la Lampe » s’occupa de la tache de suppression des forces d’InfinitiCorp. Leur facture rapporte un total de plus de 40 Bruisers et Paladins et plusieurs douzaines de vaisseaux marchants détruits. Aucun mineur ou nommos ne furent blessés. Riis lui-même détruisit plusieurs Paladins et pris position près de la station de Xai Xai, regardant à travers les fenêtres et prenant des photos et des sondes aux senseurs pour les chercheurs qui désirent étudier la situation des psis.

En tout, 30 pilotes aidèrent au blocus de 61 Cygni du coté Inverness de la porte. Plusieurs marchands d ‘esclaves passèrent durant le barrage et furent ajoutés à la liste des opposants au boycott. Ce blocus se termina après 1 heure et 45 minutes.

Le blocus de 18h eu lieu dans un climat plus difficile. Un plus grand nombre de pilotes étaient présents, et les pilotes qui étaient présents à cette heure étaient connus pour être moins tenaces que les groupes du matin. La situation devient rapidement chaotique. Quand on parle à Riss de son expérience, il dit : "j’étais sur une fréquence privé, 3 fréquences publiques, une fréquence locale, 1 fréquence de broadcast et plusieurs messages privés qui entraient et sortaient tout le temps. Les mécaniciens de Kinshasa-Mbali on du remplacer mon unité de communication, et je venais juste de l’améliorer la nuit précédente !"

Plus de 150 pilotes, pour ou contre, participèrent aux barrages de 18h. Les vaisseaux d’InfinitiCorp donnèrent un bien meilleur combat, mais les vigoureux supporters du boycott continuèrent leur mission. Les rapports arrivent encore, mais il semblerait que 20 Paladins et 30 Bruisers furent détruits, et 40 vaisseaux marchands mis hors-service.

Un des pilotes sur les lieux, Elfman, a déclaré que les manifestants ont fait attention à minimiser les pertes humaines sur cette mission.

"Dites leur que nous avons simplement mis les vaisseaux hors-service, et que nous avons pris en otage leurs équipages jusqu’à la fin."

Comme un bonus à ce blocus, des pilotes venant à 61 Cygni pour effectuer des missions ont envoyé des messages de remerciement aux nombreux pilotes qui les ont aidés alors qu’ils s’occupaient des barrages. Un des pilotes qui travaillait à la recherche et la capture de Roland Holmes (le célèbre "Robin des Bois des temps modernes") a envoyé un message expliquant que l’aide qu’il avait reçu des membres du blocus avait été "une des choses les plus gentilles qu’on ait fait pour lui jusqu’à maintenant." Ce blocus s’acheva au bout de 2 heures.

Un petit groupe de défenseurs du « libre » commerce et de l’esclavage étaient là pour donner leur avis suivant lequel aucun pilote ne devrait être autorisé à questionner un autre à propos de sa cargaison. Ils maintinrent leurs activités à des échanges de noms d’oiseau et d’insultes sur la fréquence locale, à l’exception notable de Sleepwalker qui tenta d’utiliser la raison pour expliquer le problème de l’esclavagisme. Ses efforts pour désamorcer les tentions furent particulièrement appréciés par les modérés de chaque coté.

Au final, quasiment tout le monde a répondu favorablement au blocage. Quelques personnes menacèrent cette action en menaçant d’en appeler à une modération externe parce qu’ils étaient interrogés sur la teneur de leur cargaison, mais tous réalisèrent la nature raisonnable de ces activités et retirèrent leurs plaintes.

Source : Site officiel

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Earth and Beyond ?

1 aime, 1 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Moyen