Une vie, deux vies, trois vies...

Voici le deuxième texte primé lors de notre concours de récit.
Il raconte un épisode de la vide de Jerevka, qui traine avec un vague pirate, un certain Shou Tzu

Dans un froissement de soie, Jerevka se leva du lit où sa distraction de l’après midi dormait encore.
Elle regarda par la fenêtre et esquissa un sourire en regardant le paysage verdoyant de Zweihander, la nature était bien la seule chose qui restait fidèle à elle-même à travers les siècles… immuable dans sa façon d’être et son désir intense de survie, sa faculté incroyable à recouvrir toute trace de guerre ou de méfait engendré par ses envahisseurs, qu’ils soient Terrans, Jenquais ou Progens… Et surtout, elle refleuri chaque année… Elle est la seule à pouvoir se payer autant de virginités qu’elle le veut… immaculée jusqu’à sa destruction totale…

- Tu as l’air bien songeuse, bailla Shou Tzu, j’espère que tu n’es pas tombée amoureuse… Tu sais, ce qui vient de se passer ne me donne pas plus confiance en toi qu’avant… Il m’en faut plus….

- Il y a bien longtemps que j’ai renoncé à être amoureuse, répondit-elle en se versant un verre de vodka, je ne t’ai pas attendu pour ça… Allez, habille-toi, je ne veux pas qu’on te trouve ici et puis de toutes les façons je dois retourner bosser…

- Je vois déjà les gros titres de Net 7, ria Shou, « De Winter s’étrangle avec un toast de caviar en découvrant qu’une de ses fidèles employées avait une aventure avec le chef du Dragon Rouge ! »

- Je crois que tu surestime l’opinion qu’elle a de moi… surtout que j’ai du refuser une mission pour te voir aujourd’hui… Allez, avale ça et on y va, s’énerva la jeune femme en lui lançant une pilule verte et en vidant son verre d’un trait…


Jerevka traversa Jagerstadt City jusqu’aux docks avec un jeune Progen à son bras, effet de la pilule métamorphe donnée à Shou Tzu. Un signe froid de chacun et ils se séparèrent. La Négociante rejoint son vaisseau cargo, contrôla que toutes les marchandises soient bien présentes et programma le pilote automatique en direction de la Station Somerled…

Un an… cela faisait déjà un an que ce petit manège durait, qu’ils travaillaient clandestinement ensemble et il avait fallu qu’elle craque aujourd’hui… Elle se ressaisit rapidement et se dit qu’après tout cela ne l’engageait pas plus qu’avant et qu’elle aurait été stupide de ne pas profiter d’un peu de bon temps… Ne pas regretter… c’était sa devise… du moins… c’est ce qu’elle voulait se faire croire…

Somerled… Il allait falloir faire bonne figure devant la seule Lady qui existait encore, titre qu’elle s’était sûrement donné elle-même pensait Jerevka… Plus le temps passait et plus elle la haïssait… elle qui nourrissait les affronts en fournissant des armes et qui essayait de se faire passer pour un formidable mécène aux yeux de Net 7… Garder son calme…

- Aaaah! voici notre courageuse livreuse, ironisa De Winter, déjà plus de travail chez ADLN aujourd’hui ? Et bien sûr, on revient tout de suite voir les vrais professionnels ! Je vous le dit Jerevka, laissez tomber cette petite société familiale et revenez travailler à plein temps chez nous ! Les profits, il n’y a que ça de vrai !

- Bonjour à vous aussi Isabelle. Quant à revenir à plein temps, vous savez très bien que le médecin m’a interdit de faire plus d’un grand trajet par jour et qu’ADLN m’offre un salaire complémentaire tout à fait raisonnable pour de petits trajets…

- Eh bien ... répliqua De Winter en reprenant son habituel ton sec, on est énervée aujourd’hui ? Ce serait plutôt à moi de l’être ! A cause de votre refus j’ai du envoyer un novice livrer mes précieux colis aux Progens… Résultat, cet abruti n’a pas trouvé la station et est revenu… Je suis en position très délicate maintenant… Donc, c’est parfait que vous soyez revenue prendre votre cargaison pour demain… La seule différence est que vous allez me faire cette livraison cette nuit, elle ne peut pas attendre !

- … Soit… qu’on charge mon vaisseau… je suppose que de toutes les façons je n’ai pas trop le choix, dit elle en baissant la tête de peur de défier De Winter du regard…

- Ah mais bien sûr que si, vous avez le choix… la porte est grande ouverte si vous le souhaitez...et je crois qu’on engage dans les mines d’Aganju…

Jerevka ne dit mot. Elle prit l’ordre de mission, tourna les talons et se dirigea vers le hangar… Elle comptabilisa les caisses… 150 caisses de « nourriture » étaient inscrites sur son bon… Cela ne la faisait même plus sourire… Elle programma le trajet pour Vega sur son ordinateur de bord, n’oubliant pas de programmer le petit « crochet » qu’elle devait faire par Queen Anne’s Revenge, puis par le Siège de la société ADLN. Tout devenait machinal… Arrivée à Smuggler’s Run, simulation de braquage par le Dragon Rouge, retrait de 50 caisses de sa cargaison par ceux-ci… Ils avaient en effet besoin de matières premières pour fabriquer leurs propres armes et, jugeant que leur cause n’était pas plus mauvaise que celle de De Winter, Jerevka, qui dans tous les cas en avait assez de se faire braquer avait décidé de leur fournir directement, en échange de plans de leurs technologies que lui fournissait Shou Tzu en personne… Il pensait que, peut être, la jeune femme rejoindrait leurs rangs un jour mais, leur relation était plutôt électrique et impulsive et aucun des deux n’était prêt à faire de concessions, Jerevka voyant surtout l’attrait financier… du moins… c’est ce qu’elle lui disait…

Arrivée à ADLN, Jerevka esquissa enfin un sourire… Voici un endroit où elle connaissait tout le monde et pouvait se permettre d’être elle-même. Elle se dirigea vers le bureau du chef du Département Militaire où Doshar l’attendait, ayant déjà préparé 2 verres et une bouteille de Vodka, connaissant le pêché mignon de la jeune femme. Ils se saluèrent, elle lui tendit les plans des technologies du Dragon Rouge et ils passèrent à autre chose en riant... Pendant quelques minutes, Jerevka allait pouvoir oublier la livraison qu’elle devait faire pour De Winter, oublier Shou Tzu, oublier…tout...

Source : Psylvien

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Earth and Beyond ?

1 aime, 1 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Moyen